Flight Simulator IX – Canadair depuis Vias (34-France)

voilà nous allons donc travailler avec un canadair 1 depuis l’aéroport de diass donc pour le décollage bien évidemment la touche au fc est une fois pour ouvrir les volets à 15 degrés et on va lancer l’avion avec la commande de classiques de pousser des gaz pour remarquerez sur le compteur de vitesse qu’il y a deux petits cran à 100 et à 120 100 étant la vitesse minimale au delà de laquelle on risque de décrochage là maintenant j’arrive à 100 donc honteux qu arrêter le décollage il faut continuer et à 120 on appuie sur la petite touche qui fait décoller l’avion la première des choses à faire c’est de ne pas dépasser 15 degrés en montée voilà on va commencer à monter donc des cons et qu’on a décollé on peut tout de suite rentré le train d’atterrissage c’est la touche j’ai brodé le teint d’atterrissage et comme l’aéroport de diass généralement on décolle face nord ouest 1 on a donc théoriquement l’étang de thau qui est derrière nous donc on fait une petite manoeuvre à 360° directement pour aller rejoindre l’étang de thau alors bien évidemment une fois qu’on a la latitude à laquelle on soigne paul et qu’on a stabilisé l’avion on peut appuyer sur la touche f5 pour rentrer les volumes sont n’a pas besoin de deux volets avec les volets des loups verts évidemment on les rentrer les volées d’elle ne servent au décollage et à l’atterrissage donc là pour ceux qui connaissent un peu la zone on est au dessus de kodak dans le tube bias pour l’instant evo loin la base c’est la pointe d’agde et du cap alors les images sont flight simulator sont pas forcément terrible pour reconnaître typiquement les endroits en l’occurrence ici ça manque un petit peu d’avoir la montagne du cap d’agde mais on a quand même à le dessin de la côte qui est relativement précis donc la gauche son convoi le début de l’étang de thau au niveau de marseillan donc évidemment on va prendre l’étang de thau dans sa longueur donc il faut arriver sur un axe routier ouest-est donc là je continue de droit pas besoin de manoeuvrer et on va progressivement commencé à attirer sur la gauche légèrement pour arriver à prendre vol ou de l’étang de thau donc sur les manoeuvres il faut y aller quand même boulot avec les touches du clavier un accueil ans a réagi quasiment instantanément alors dans l’idéal on devrait être amis pied c’est à dire en gros minimum 300 et quelques mètres d’altitude et d’en bas commencé à descendre doucement pour essayer de prendre lui les temps vont au moins à son début on voyait que si vous regardez les réacteurs on a baissé un petit peu la puissance vous l’entendez aussi au bruit de l’avion à baisser un petit peu la puissance au niveau des hélices je suis à une inclinaison de un peu moins de 5 degrés pour descendre à ski en mode cockpit évidemment est beaucoup plus pratique parce qu’il faut voir où on est donc là ma vitesse c’est relativement élevé pour toucher l’eau il est évident que pour toucher l’eau il va falloir que l’avion ralentissent un petit peu mais ça on va le faire dès qu’on sera au-dessus de l’eau c’est à dire que dès qu’on sera au-dessus de l’eau et à une altitude je suis à 200 m 1 des combats arriver à une altitude en pro 2 100 mètres au dessus de l’eau va commencer à ralentir vraiment quitte à ralentir au niveau de la poussée des gaz au niveau des hélices est là donc on roule mais l’avion droit ça c’est important dans l’action de l’étang

et on fait une petite descente en douceur en essayant de rester perpendiculaire parfaitement perpendiculaire à l’eau est comme un atterrissage normal on va faire ce qu’on appelle un arrondi c’est à dire que au dernier moment avant de toucher l’eau on va légèrement levé le nez de l’avion parce que si votre avion fera peu d’eau avec le nez là-dedans cet angle là par exemple évidemment on plante et on plante le nez dans l’aude encore autour de l’avion donc là on n’est pas trop vite 150 me censure sont entre 150 et 200 hélas au dernier moment voilà on voit l’ombre de plomb on relève légèrement lemay et on touche l’eau alors une fois qu’on a touché l’eau on a un petit bouton qui à peu près au milieu voilà la souris hop on appuie une fois deux fois trois fois quatre fois et on remplit ainsi les quatre partis du réservoir on remarquera que plus on remplit à plus l’avion a tendance à ralentir et à piquer du nez normal puisqu’il se chargeant nous là il est plus lourd votre avion donc pour vous décollez maintenant il faut remettre les gaz mais pas seulement il faut si vous le voyez ouvrir les volets donc la touche f7 deux voire trois fois ouvrir les volets là il faut les ouvrir à 53,75 de 75 degrés et une fois qu’on a repris 120 km à deux vitesses il suffit de lever le nez de l’avion redécolle il a du mal à décoller c’est normal il est bientôt voilà pelops la même principe une fois qu’on a récupéré d’altitude un peu de croisière au ventre les volets donc c’est la touche f5 1 qui rentrent automatiquement les volumes donc pour l’histoire des volets f7 permet autant de fois qu’on appuie d’ouvrir les volets à 3 que sur le réglage c’est pas forcément comme sorin création donc on est en gros aux 25 % 50 % 75 et 100 % autant de fois qu’on appuie sur 7 et la touche f5 permet de les rentrer d’un coup en sachant que si on appuie serait de suite des fuites on sort tous les volets d’un coup et si on appuie sur m6 on peut les rentrées aussi progressive voilà donc là on est reparti on à une altitude en gros de soulager pas le cas dans sous les yeux mais grosso modo on doit être à 150 250 mètres d’altitude un canadair toute façon on vole relativement bas et là on va aller viser une petite pinède voilà je monte quand même à cette simple 702 près 700 pieds par donc 700 pieds on divise par trois et on va le bal titulaire m donc là je vous avez vu jérôme millet gaz voyez les et 10 à fond on va progressivement baisser les gaz une fois quand on sait qu’entre le rapprocher de la zone pas sur une zone pour larguer plein pot on prend une vitesse qui est relativement lente parce qu’il faut bien et il faut de la précision normalement vous voyez que je suis stable au niveau altitude et là vous voyez donc la petite pinède qui est la tâche sombre droit de banque on suppose parce qu’on ne peut pas faire les flammes évidemment on suppose qu’ils bien feu sur cette mine est donc largages ont fait sur la pinède donc passer du mode du cockpit à vue extérieur avions suis vert à l’âge essaye de régler le détecteur de l’aptitude lalart d’altitude mais bon j’ai pas trop compris comment prouver la règle est en dessous millepied apparemment de patience millepied la larme d’altitude qui seuls qui savent ils pour indiquer à l’avion enfin pour une copilote qu’on est trop bas afin qu’on s’approche du sol normalement on est censé savoir ce qu’on fait quand même donc là ma vitesse et même si j’ai résumé zé lis ça soit aux indicateurs de puissance ce qui sont au centre de

l’écran j’ai réduit à peu près de 30% je suis quand même une vitesse qui est relativement ip 200 me donc j’arrive relativement vite sur la zone gnl membres ont poussé la même remonter la puissance donc là le petit bouton que je vient d’allumer avec la souris c’est l’ouverture des portes de largage pour la clé il faut que ce bouton soit perd donc si on est en mode de cockpit de va bien avec la three of la clique sur europe 1 mais si on est en mode comme ceux ci eurent de l’avion suiveurs c’est la touche shift w on n’a plus la touche shift et w et les commandes d’ouverture de portes de largage se font automatiquement maintenant donc on va viser zaïrois décembre et là je vise le port de la pinède en sachant que tout à fait à droite on voit qu’il ya une habitation d’un domaine donc on suppose qu’on veut protéger le domaine donc on va essayer de marquer sur cette partie là qui est supposé être on veut donc pour larguer voilà 25% du réservoir ont été largués en appuyant sur la touche y à savoir qu’une fois qu’on appuie une fois sur la touche qui normalement il faudrait qu’on refasse contrôle w pourrait ouvrir les portes et pour faire un deuxième largage bien que théoriquement il est aussi possible d’appuyer plusieurs fois sur la touche jeudi pour larguer donc les quatre partis du réservoir là en rouge vient de larguer un quart du réservoir seulement que je vais faire un autre passage et on va recommencer la même manoeuvre c’est à dire contrôler le shift w pardon chiffres de wpp report de largage et le hip hop on est dessus pour l’art s’arrêter là pour les commentaires je fait quatre passages pour vider les quatre parties de mes réserves on peut aussi donc largué la totalité sinon soit

non

ouais donc on a vidé les quatre réservoirs et on a créé voilà les quatre réservoirs sont vides on voit où tranchées ouvertes sur le cadran central en eau ya pu rien à l’air d’avoir de telles idées et les portes sont fermées donc après avoir vidé les quatre réservoirs la petite manoeuvre consiste à tirer sur la gauche bizet la mer puisque là maintenant on va retourner que se poser à l’aéroport de vias alors pour l’atterrissage on y reviendra à ce moment là j’étais un peu un peu présomptueux savoir que dans l’idéal il faudrait viser effectivement la pointe du cap d’agde et ensuite viré sur la droite en restant dans l’axé un petit peu de la bande littorale pour pouvoir se poser sur l’aéroport de vias dans le sens donc est ouest et la gelée pris un petit peu raide donc bouleversé à l’atterrissage on y reviendra c’est pas tout à fait orthodoxe l’important c’est de se poser sans casser voilà ça permet d’avoir quelques petites vue de devant que derrière deux de ceux canadair

voilà on arrive à l’atterrissage donc je voulais dit je les prie très j’ai été présomptueux je les prie très très raide mon mon passage pour l’axé de la piste donc vous voyez là on a sorti les volets à peu près à 50 % donc deux fois la touche f5 on va sortir une fois deux fois pour donner au fur et à mesure que l’on ralentit puisque les faut baisser les gaz et a ripé donc avec une vitesse qui est pratiquement celle à laquelle on a décollé 120 donc la touche f5 pour sortir les volets déjà bien avant quand on entame la descente pour faire mieux qu on perd de la vitesse on compense l’importance des ailes on appuie sur la touche j’ai bien évidemment pour ouvrir le train d’atterrissage et lorsqu’on se pose évidemment on est en descente dont on pique du nez et avant de toucher la piste il faut impérativement relever un petit peu le nez pour pas que l’avion prap avec la route devant c’est toujours les roues arrière qui se pose en premier et ensuite la roue avant alors une fois qu’on a posé un canadair il n’y a pas deux sur les ailes il n’y a pas de système de volets pour freiner l’avion donc on va freiner simplement avec le frein d’abord donc le franc c’est la touche point virgule donc on va appuyer sur le frein mais en même temps il faut bien sûr intervertir inverser les hélices non pour inverser les hélices ils croient qu’on a touché le sol et bien on pèse 7 boutons de pau bc les gaz et on a baissé les gaz vrais membres à tel point que on inverse la poussée des hélices donc ça contribue à freiner l’avion encore plus avec un canadair on peut s’arrêter sur une piste comme bias facilement on n’aime pas la moitié de la

piste une fois qu’on sait qu’on s’est arrêtée on vous met un petit peu de gaz parce que le dans l’idéal étant devrait sortir de la piste et à l’étranger proprement avant de tout couper voilà à vous de vous amuser maintenant